Comment estimer l’oeuvre de Gabriel Chappuys? Quelques remarques a propos de la traduction des Dialogues philosophiques de Giraldi Cinzio

Jean Balsamo

Abstract


Gabriel Chappuys was the most prominent French translator of
Italian and Spanish in the years 1575-1610. His work consists of more
than 60 titles. The quality of the original works gave its literary
importance as cultural mediation: chivalric fiction, courteous behavior
literature, tridentine spirituality found in Chappuys’ translations an
essential contribution to their diffusion in France. On the other hand its
own stylistic qualities were on a lower scale. Chappuys’ work has to be
estimated as a mere editorial activity obedient to business demands. His
translation of Giraldi’s Dialoghi filosofici, published in 1583-1584 by the
Parisian bookseller Abel L’Angelier was aimed to provisionally take place
in a new collection devoted to courtesy and moral philosophy. It was
soon out of fashion. In 1588, Montaigne’s Essays took its place in the
stationer’s shop; on the same subject, it was the victory of a French
original literary work on a less convincing translation from the Italian.


 


------------------


 


Gabriel Chappuys a été le principal traducteur de l’italien et de
l’espagnol des années 1575-1610. Son oeuvre, riche de plus de 60 titres,
est importante par la qualité des oeuvres originales ainsi traduites et le
rôle de médiateur culturel qu’elle a joué. Elle a contribué à la diffusion en
France des romans de chevalerie, de la littérature courtoise, de la
spiritualité tridentine. En revanche, ses qualités proprement littéraires
sont médiocres. Faite souvent à la hâte, elle ressortit à une activité
éditoriale de nature polygraphique, qui doit être jugée en fonction de ses
implications commerciales. La traduction des Dialogues philosophiques de
Giraldi, publiée en 1583-1584 par le libraire Abel L’Angelier, était ainsi
destinée à prendre place provisoirement dans une collection d’ouvrages
de civilité et de philosophie morale. Elle fut remplacée dès 1588 par les
Essais de Montaigne, qui marquaient le triomphe d’une oeuvre littéraire
française originale, sur une traduction peu convaincante de l’italien.


Full Text

PDF

Riferimenti bibliografici


R. BADY, L’Homme et son ‘institution’ de Montaigne à Bérulle. 1580-1625, Paris, Société d’Edition Les Belles Lettres, 1964.

J. BALSAMO, ‘L’amorevolezza verso le cose Italiche’. Le Livre italien à Paris ((1535-1610), Genève, Droz, 2015

J. BALSAMO, Les «Dialogues philosophiques» traduits de Giambattista Giraldi Cinzio et leur contexte français, «Critica letteraria», 159-160 (2013), pp. 573-94.

J. BALSAMO, V. CASTIGLIONE MINISCHETTI, G. DOTOLI, Les Traductions de l’italien en français au XVIe siècle, Fasano - Paris, Schena Editore - Hermann Editeurs, 2009.

J. Balsamo & M. Simonin, ABEL L’ANGELIER ET FRANÇOISE DE LOUVAIN (1574-1620). SUIVI DU CATALOGUE DES OUVRAGES PUBLIÉS PAR ABEL L’ANGELIER (1574-1610) ET LA VEUVE L’ANGELIER (1610-1620), TRAVAUX D’HUMANISME ET RENAISSANCE, GENÈVE, DROZ, 2002.

J. BALSAMO, Les traducteurs français d’ouvrages italiens et leurs mécènes (1574-1589), in Le Livre dans l’Europe de la Renaissance, actes du XXVIIIe colloque international d’Etudes humanistes de Tours, Paris, Promodis, 1988, pp. 122-32.

J. BALSAMO, Le voyage d’Italie et la formation des élites françaises, «Renaissance & Reformation», XXVII (2003), n. 2, pp. 9-21.

J. P. BARBIER-MUELLER, Dictionnaire des poètes français de la seconde moitié du XVIe siècle, Genève, Droz, t. II, pp. 124-42.

R. BENEDETTINI, Una traduzione di Garzoni nel Cinquecento: il «Theatre des divers cerveaux du monde» di Gabriel Chappuys, in Dynamic Translations in the European Renaissance, actes du colloque, P. BOSSIER, H. HENDRIX, P. PROCACCIOLI (eds), Groningen, 2010, Manziana, Vecchiarelli, 2011, pp. 85-99.

L. BERTHÉ DE BESAUCÈLE, J.-B. Giraldi. 1504-1573. Étude sur l’évolution des théories littéraires en Italie au XVIe siècle. Suivie d’une notice sur G. Chappuys, traducteur français de Giraldi, Paris, A. Picard, 1920.

N. BINGEN, Le Maître italien (1510-1660). Bibliographie des ouvrages d’enseignement de la langue italienne destinés au public de langue française, suivie d’un répertoire des ouvrages bilingues imprimés dans les pays de langue française, Bruxelles, Van Balberghe, 1987.

G. CHAPPUYS, Les Facétieuses Journées, édition établie et annotée par M. BIDEAUX, Paris, H. Champion, 2003.

G. CHAPPUYS, Le Secrettaire (1588), édition critique, présentée et annotée par V. MELLINGHOFF-BOURGERIE, Textes littéraires français, 628, Genève, Droz, 2014.

P. DE CAPITANI, Un traducteur de textes italiens à la fin de la Renaissance, 1, pp. 89-114.

J.-M. DECHAUD, Bibliographie critique des ouvrages et traductions de Gabriel Chappuys, Cahiers d’Humanisme et Renaissance, 114, Genève, Droz, 2014.
M. DE MONTAIGNE, Les Essais. Tome quatrième. Les Sources des Essais et éclaircissements, par PIERRE VILLEY, Bordeaux, Imprimerie nouvelle F. Pech, 1920.

M. DE MONTAIGNE, Les Essais, éd. J. BALSAMO et alii, Bibliothèque de la Pléiade, Paris, Gallimard, 2007.

M. DE MONTAIGNE, Les Essais. Tome quatrième. Les Sources des Essais et éclaircissements, par Pierre Villey, Bordeaux, Imprimerie nouvelle F. Pech, 1920.

G. DOTOLI, V. CASTIGLIONE MINISCHETTI, P. PLACELLA SOMMELLA, V. POMPEJANO, Les traductions de l’italien en français au XVIIe siècle, Fasano - Paris, Schena - PUPS, 2001.

E. FRÉMY, L’Académie des derniers Valois, Paris, E. Leroux.

H. FRIEDRICH, Montaigne, Paris, Gallimard, [1949] 1968.

P. GENESTE, Gabriel Chappuys traducteur de Jerónimo de Urrea, «Bulletin hispaniste», 64 (1962), pp. 448-66. G. GRENTE (dir.), Dictionnaire des lettres françaises. Le XVIe siècle, éd. M. SIMONIN, Paris, Fayard, 2001, pp. 253-54.

N. HESTER, ‘Textes volés ?’ L’Estat, description et gouvernement des royaumes et republiques du monde de Gabriel Chappuys, «Bibliothèque d’Humanisme et Renaissance», LVIII (1996), pp. 651-65.

H. HAUVETTE, Les plus anciennes traductions françaises de Boccace, «Bulletin italien», VIII, 1 (1908), pp. 1-17, cfr. p. 7.

La Lettre, le secrétaire, le lettré. De Venise à la cour d’Henri III; Francesco Sansovino, Gabriel Chappuys, «Filigrana», 6, 1-2, (2000). Le volume contient en particulier une importante contribution de P. DE CAPITANI, Un traducteur de textes italiens à la fin de la Renaissance, 1, pp. 89-114.

R. MARCHAL (éd.), L’Ecrivain et ses institutions, «Travaux de Littérature», XIX (2006).

A. QUONDAM, La Conversazione. Un modello italiano, Roma, Donzelli Editore, 2007, p. 253.

M. SIMONIN, Vivre de sa plume au XVIe siècle ou la carrière de François de Belleforest, Travaux d’Humanisme et Renaissance, Genève, Droz, 1992.

R. TRINQUET, La Jeunesse de Montaigne, Paris, A. G. Nizet, 1972




DOI: https://doi.org/10.6092/2421-4191/2016.2.7-30

Refback

  • Non ci sono refbacks, per ora.


Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.